« Roger Tallon, le designer du TGV est mort »

C’est par le titre de cet article paru sur lemonde.fr que j’ai appris la mort du designer. L’article n’est déjà plus en une du monde.fr, c’est assez triste je trouve. Curieusement, un peu plus tard, la titre est devenu « L’homme du TGV et pionnier du design industriel, Roger Tallon, est mort ». Néanmoins, les deux versions des titres choisies par le journaliste sont assez révélatrices de ce qu’était Tallon au regard de la culture populaire. Reconnu par les personnes évoluant dans le milieu du design, méconnu par l’homme de la rue comme l’indique tacitement le fait d’associer son nom au TGV. On a écrit de Chris Marker qu’il « est un peu le plus célèbre des cinéastes inconnus ». Roger Tallon était lui d’une certaine manière « le plus célèbre des designers inconnus. » À l’origine, je pensais faire un montage dans l’esprit de la page d’accueil d’Apple suite au décès de Steve Jobs. Témoigner de sa personne n’était pas je pense rendre hommage au designer qu’il était, lui qui disait à Télérama en janvier dernier :

le design est tellement médiatisé que cela pourrit les vocations. Les étudiants arrivent dans cette profession en se demandant comment devenir Starck le plus vite possible. En réalité, il ne reste plus grand-chose du design en France. Il est cantonné aux arts décoratifs. Au meuble. Et, dans les quelques entreprises industrielles qui subsistent encore dans notre pays, à des départements où l’on étudie les fers à repasser, les appareils ménagers…

Démontrer qu’il se trompait serait une belle façon lui rendre hommage.

À la lecture de l’article nécrologique, je me demandais ce qu’on retiendrait dans les décennies à venir des designers people qui, à en croire les médias de masse, façonneraient notre monde actuel. Des objets ? Des projets d’envergure ? Des meubles sûrement, de la décoration surtout.

· · ·

2 commentaires à “« Roger Tallon, le designer du TGV est mort »”

  1. Alain dit :

    Le design façonne le monde. Mais pas les designers people qui ne sont que les people de la petite presse. Il suffit de voir quels sont les profils et les critères pour être un people pour comprendre qu’ils sont de peu d’épaisseur. Qu’ils sont aussi décoratifs que leurs produits.
    Combien parmi eux voudraient entre en entreprise? Et pourtant ils ne sont généralement traités que comme des occasionnels avec qui on ne peut pas établir de relations fiables. Ce ne sont que des people éphémères.Les designers qui façonnent le monde ont des choses à dire mais trop sérieuses pour être dites à la petite presse. Ce qu’ils savent est stratégique.

  2. Louchouk dit :

    Hello Clément, ravie de revenir par ici et de lire ta prose. Dommage qu’on ne retrouve toujours les gens qui s’éloignent qu’aux enterrements des ainés…

    Bel hommage à monsieur Tallon quoiqu’il en soit

· · ·

Laisser un commentaire