Design pulp : la nostalgie

Le premier ressort caractéristique du design pulp que je vais développer est relatif à la nostalgie. En somme, les références culturelles abordées sont ici relatives à un temps que les plus jeunes ne pourraient logiquement pas comprendre. Du moins, des références qui ne leurs seraient pas légitimes puisqu’elles sont devenues aujourd’hui les icônes d’une époque tout en ne faisant plus partie intégrante du présent. Il en va ainsi je pense pour la brique Lego et certains jeux vidéo qui ont marqué les années 80.
Néanmoins, pour ce premier thème il ne s’agit pas de coller le dessin d’une brique Lego sur une tasse ou de décliner Pac-Man en porte-clef. Dans le design pulp, l’intérêt pour le designer n’est pas de prendre simplement en considération ces références culturelles en tant que symbole ou icône à dupliquer, mais de jouer avec leurs attraits fonctionnels ou esthétiques.

Lego l’a bien compris et a déjà décliné sa brique en divers accessoires. On la retrouve pêle-mêle sous la forme de sous-verres, de salières, de bac-à-glaçons, et plus récemment en boîte de rangement (j’ai croisé samedi à Nantes trois boutiques qui les vendaient, c’est pour dire…). Des éditeurs et des designers ont eux-aussi proposé et édité des objets reprenant les qualités fonctionnelles de la fameuse brique. Chez l’éditeur Fred, les manches colorés des couverts Snack & Stack s’emboitent les uns dans les autres pour le fun et pour un rangement facile. Ora-ïto lui signe un « design unique et distinctif » pour LaCie avec son disque-dur externe Brick Desktop qui « allie le ludique à l’utile ». En effet, on peut superposer les disques les uns sur les autres « pour illuminer votre bureau et votre humeur ». Lunicatic Construction reprend également à son compte la fonction modulaire de la brique dans la gamme de mobilier Lunablock. On remarquera au passage pour ces produits que le géant danois du jeu n’est jamais mentionné, sans doute pour des questions de droit. Preuve en est de l’impact symbolique de la brique Lego puisque la référence fonctionne tout en étant tacite. Bref, il serait assez vain d’essayer d’énumérer toutes les déclinaisons fonctionnelles de design pulp de la brique Lego. J’ai également trouvé des déclinaisons dans la vaisselle ou plus original, en haut-parleur pour iPod.En outre, l’attrait esthétique de la brique Lego n’est pas en reste. C’est en particulier le cas dans le domaine de l’audiovisuel. On se rappelle par exemple du clip réalisé en animation par Michel Gondry pour les White Stripes. L’animation en Lego est aujourd’hui un style à lui tout seul est on ne compte plus les différentes itérations. Dans le domaine du design et de ses dérivés, les briques Lego deviennent des bijoux pour Dee and Ricky ou des bougies pour A+R. Les motifs colorés des briques se retrouvent aussi sous la forme de table de réunion par le studio ABGC et en cuisine par Simon Pillard et Philippe Rosetti.

On peut également constater les mêmes effet avec certains jeux vidéo, en particulier Tetris et Pac-Man. Tout comme les briques Lego s’emboitent et s’assemblent, l’aspect modulaire des pièces du jeu Tetris a séduit certains designers dans le domaine du mobilier. Brave Mega Design a ainsi proposé plusieurs gammes d’étagères modulaires reprenant les formes des cinq pièces du jeu. Diego Silvério et Helder ont de leur côté proposé un système de rangement relativement similaire. Seungyoub Oh a lui repris les pièces pour en faire un ensemble de petits plateaux, toujours avec cette idée d’emboitement et de modularité qui est à la base du jeu. Il y a une quantité d’autres projets basés sur Tetris. Les plus curieux iront voir les pots Tetris, le miroir Tetris, le carrelage Tetris et encore d’autres ici.

Pac-Man est lui aussi décliné. Il se démarque néanmoins des exemples précédents car il n’est pas question ici de modularité, on le voit une fonctionnalité qui intéresse particulièrement certains designers. En design pulp, ce sont les séquences du jeu qui sont subtilement reprises. Pour rappel, Pac-Man est un personnage qui doit manger dans un labyrinthe toutes les pac-gommes et ceci en évitant les fantômes. Néanmoins, en attrapant une super pac-gomme, Pac-Man passe de chassé à chasseur et peut alors à son tour manger les fantômes. La particularité du personnage est donc traduite en objets de design pulp. L’analogie entre une capsule de bouteille de verre et une pac-gomme donne un Pac-Man décapsuleur. Le couple Pac-Man/pac-gomme est également décliné en pouf, Pouf-Man, par QAYOT. L’idée est grosso-modo la même avec une étagère Pac-Man et un téléviseur, qui mis côte à côte évoque la séquence du jeu. Tiny Armour propose dans le même genre un couple de bagues.

Si Lego a su se diversifier fasse à la concurrence et au fait que le brevet technologique protégeant sa brique soit tombé dans le domaine publique, vous remarquerez que celle-ci n’a plus la même place qu’auparavant. Dans les allées d’un supermarché, vous remarquerez que l’aspect construction des Lego d’aujourd’hui est supplanté par les licences. Les parents offrent des Lego à leurs enfants sûrement par nostalgie et confiance vis-à-vis de l’entreprise danoise. Les enfants sont eux davantage attirés par les licences que s’offre Lego : Harry Potter, la Guerre des Étoiles, etc. Les jeux d’imitation et de construction semblent ici supplantés par la nouvelle icône de Lego : sa figurine. Aussi à l’avenir, le symbole de Lego ne sera plus sa brique colorée qui laissait libre court à l’imagination, mais davantage l’attrait esthétique et iconique de ses personnages et des univers associés. Lego l’a bien compris et se développe depuis quelques années dans le jeu vidéo en adaptant ses personnages et ses univers aux derniers blockbuster : Batman, Indiana Jones, etc.
L’analyse est sensiblement la même concernant Tetris et Pac-Man. Les deux jeux vidéo ont indubitablement marqué leur époque. Tetris a participé à la démocratisation du jeu vidéo portable en étant le jeu que les parents achetaient pour eux et non pour leurs enfants (il y a d’autres raisons et anecdotes sur le succès de Tetris que je n’évoque pas ici). Quant à Pac-Man, il est le premier personnage vidéoludique de l’histoire. Auparavant le joueur n’incarnait pas un personnage mais dirigeait virtuellement une raquette ou un vaisseau spatial. Malgré leur succès, ces deux jeux ne font plus réellement parti de l’actualité du jeu vidéo. Il y a toujours des adaptations contemporaines de ces jeux mais c’est de l’ordre de l’anecdote. Tetris et Pac-Man ne se sont pas développés comme Mario par exemple, qui est passé de personnage de jeu au symbole même de l’entreprise Nintendo.

Comme je l’ai annoncé lors de l’article d’introduction, le design pulp se base sur des références culturelles qui ne sont pas vouées à durer. En tant que ressort nostalgique, le design pulp réchauffe l’ambiance des décennies précédentes. Ce n’est bien sûr pas spécifique au design, le cinéma en est un parfait exemple. La question est donc la suivante : est-ce que la brique Lego, les jeux Tetris et Pac-Man, des références culturelles actuelles basées sur la nostalgie, seront-ils toujours compris par la suite ? Par les raisons que j’ai évoquées, je n’en suis pas persuadé.

· · ·

2 commentaires à “Design pulp : la nostalgie”

  1. Clément dit :

    Oui, je pense d’ailleurs que ça existe plus ou moins. Le Lego est devenu tellement populaire que tout ce qui s’apparente à un jeu de construction peut métaphoriquement se rapprocher de Lego ou de Tetris.

  2. Yvan TEYPAZ dit :

    Pour autant, pourrait-on imaginer le « Lego » du meuble ? Pas un meuble en petite brique colorée, mais une gamme standardisée de modules à assembler pour créer la totalité des meubles de la maison ?

· · ·

Laisser un commentaire